Archives Mensuelles: juin 2013

La Fontaine toujours d’actualité

La raison du plus fort est toujours la meilleure :
Nous l’allons montrer tout à l’heure.
Nicolas déambulait
Avenue des Champs Elysées.
La Police survient qui voulait capturer,
Et que Valls en ces lieux mandatait.
Qui te rend si hardi de défendre le mariage ?
Dit cet animal plein de rage :
Tu seras châtié de ta témérité.
– Sire, répond le jeune, que votre Majesté
Ne se mette pas en colère;
Mais plutôt qu’elle considère
Que je défends le droit des enfants,

Pacifiquement,
Sans aucun délit officiel,
Et que par conséquent, en aucune façon,
Je ne puis troubler la Nation.
– Tu la troubles, reprit cette bête cruelle,
Et je sais que pour moi, tu es un danger.
– Comment le serais-je, si je n’ai rien transgressé ?
Reprit le jeune, c’est vraiment arbitraire !
– Si ce n’est toi, c’est donc ton frère.
– Je n’en ai point. – C’est donc un amoureux de la France:
Car vous ne m’épargnez guère,
Vous, les familles de bon sens.
On me l’a dit : il faut que je me venge.
Là-dessus, à la maison d’arrêt,
Le juge envoie l’homme qui dérange

Sans autre forme de procès.

                                                                       N.P

Publicités

Pour la libération de Nicolas, prisonnier politique

  La Manif Pour Tous, profondément heurtée et choquée de la condamnation injuste de Nicolas B, appelle à des rassemblements partout en France.

RV demain, vendredi 21 juin 2013 de 19h à 19h30 devant la Préfecture de Vendée
en soutien à Nicolas, prisonnier politique de La Manif Pour Tous.
Venez nombreux, silencieux, avec un foulard sur la bouche, en signe de confiscation de nos libertés individuelles

Lettre ouverte au Président de la République pour la libération de Nicolas

Moi, électeur de François Hollande…

Monsieur le Président de la République,

Le 19 juin 2013, Nicolas, 23 ans, un opposant au mariage pour personnes de même sexe a été condamné à deux mois de prison ferme, avec mandat de dépôt, par le tribunal correctionnel de Paris.

Nicolas n’est pas un voyou. Il suit un double cursus – sciences politiques et histoire à la Catho, en plus d’être en troisième année d’école d’ingénieur. En outre, il fait partie des  cinq membres fondateurs des Veilleurs, un mouvement pacifique de jeunes qui se retrouvent régulièrement le soir pour lire des textes et des poèmes

Le 16 juin dernier, tandis que vous participiez à l’émission Capital sur M6, Nicolas a manifesté devant les locaux de la chaîne de télévision à Neuilly-sur-Seine.

Il a ensuite décidé d’aller sur les Champs-Élysées avec des amis. Vêtu d’un sweat-shirt arborant le logo de La Manif Pour Tous, Nicolas a été interpellé.

Certes, il a refusé de se livrer à un prélèvement de ses empreintes ou à un prélèvement ADN. Lors d’une audience en comparution immédiate, il a donc été condamné pour « rébellion et refus de prélèvement » à quatre mois de prison, dont deux ferme, avec mandat de dépôt et 1000 euros d’amende. Mais, Monsieur le Président de la République, il y a pire crime, ne croyez-vous pas surtout au pays des droits de l’homme ?

            Monsieur le Président de la République en tant qu’un des porte parole de La Manif Pour Tous, vous avez bien voulu me recevoir le 25 janvier 2013. Face à face, droit dans les yeux et dans le cœur, vous avez affirmé que vous n’étiez « absolument pas favorable à la GPA » et que vous vous prononceriez même « négativement ». Et je crois même avoir compris, que vous vous interrogiez fortement en ce qui concerne la PMA.

Vous nous avez également rappelé qu’il était nécessaire que « cette loi soit votée et débattue dans de bonnes conditions ». En nous indiquant que « des éléments de droits doivent être garantis et précisés ».

            La loi a été votée et pourtant de nombreux « éléments de droits n’ont pas été garantis et précisés » comme justement la garantie que la GPA ne sera jamais mise en place avec ses fâcheuses conséquences tant sur l’intégrité de la Femme que sur le droit des enfants à avoir une filiation.

            Depuis des centaines, des milliers de personnes comme Nicolas, comme d’autres, comme moi, descendons régulièrement dans la rue, pacifiquement, pour vous rappeler vos promesses. Si  un empêchement de dernière minute n’était pas intervenue, je me serais moi aussi rendu devant M6 pour me permettre respectueusement de vous rappeler cela.

            Toute idée est respectable si celle-ci se défend de façon démocratique.

            J’ai toujours eu beaucoup d’estime pour vous et votre fonction, vous ne trouverez dans la presse ou sur un podium aucun de mes propos remettant en cause votre légitimité ou vous comparant à ce que vous n’êtes pas.

            Mais,

            Moi, électeur de François Hollande, j’ai voté pour plus de Justice,

            Moi, électeur de François Hollande, j’ai voté pour plus de Démocratie,

            Moi, électeur de François Hollande, j’ai voté pour plus d’écoute,

            Moi, électeur de François Hollande, j’ai voté pour plus de compréhension,

            Moi, électeur de François Hollande, je n’ai pas voté pour que des jeunes qui font valoir leurs idées de façon pacifiques, se retrouvent en prison,

            Moi, électeur de François Hollande, je n’ai pas voté pour que des jeunes aient leur vie gâchée pour une réaction inhérente à la fougue de leur age.

            Monsieur le Président de la République lors de notre rencontre, je vous ai avoué sous la forme d’une confidence que mon premier compagnon avait été l’un de vos plus proche. Il me parlait souvent de vous et de votre regard bienveillant et non-sectaire sur les questions de société.

            Monsieur le Président de la République, je vous demande dans votre grande sollicitude de faire un geste envers Nicolas pour que cela ne se termine pas par un drame dans la prison ou il va être incarcérée et pour que sa vie ne soit pas à jamais gâchée.

            Aristote écrivait : « tandis que dans les tyrannies l’amitié et la justice ne jouent         qu’un faible rôle, dans les démocraties au contraire leur importance est extrême: car il y a beaucoup de choses communes là où les citoyens sont égaux. »

            Monsieur le Président de la République, merci de votre indulgence au nom de cette démocratie que nous vénérons tous.

Jean-Pier Delaume-Myard

Porte-parole de La Manif Pour Tous

Ensemble, sur notre lancée

Communiqué de presse

des AFC, Alliance VITA, Maires pour l’enfance et La Manif Pour Tous

Un communiqué, qui portait sur une conférence organisée prochainement à Caen, a conduit à la publication d’un article sur le site www.ndf.fr déclarant que les AFC, Alliance VITA et les Maires pour l’Enfance s’éloigneraient de La Manif Pour Tous.

Nous, responsables des AFC, d’Alliance VITA, des Maires pour l’Enfance et de La Manif Pour Tous démentons fermement cette allégation.

Nous continuons d’agir ensemble, avec le collectif de La Manif Pour Tous, au titre des associations que nous représentons.

L’article publié surwww.ndf.fr est signé de Brigitte Farjot, représentant soi-disant « un groupe de militants et de cadres de LMPT ». Cet anonymat ne donne aucune crédibilité à cette signature.

Le mouvement de La Manif Pour Tous attise des convoitises et certains cherchent à le déstabiliser. C’est le signe de la force et de l’impact de LMPT aujourd’hui !

Le collectif de La Manif Pour Tous poursuit sur sa lancée et se déploiera encore davantage dans les semaines et les mois qui viennent pour combattre l’enseignement du gender aux enfants, les projets de PMA pour tous et de GPA. Quant à la loi Taubira, La Manif Pour Tous continuera d’en demander l’abrogation !

Antoine Renard,  Président AFC                 

Franck Meyer,  Porte-Parole  Maires pour l’Enfance

 Tugdual Derville, Délégué général  Alliance Vita     

Ludovine de La Rochère,  Présidente  La Manif Pour Tous  

Communiqué

Communiqué de presse

 

Manif Pour Tous : soutien maire d’Arcangues

Parce qu’ « il n’appliquera pas une loi illégitime », Jean-Michel Colo, maire d’Arcangues, a déclaré qu’il ne « marierait » pas deux personnes de même sexe.

Premier élu à oser, courageusement, affronter menaces et pressions, il sera sans doute suivi d’autres maires.

En concertation avec les Maires pour l’enfance, La Manif Pour Tous a exprimé tout son soutien au maire d’Arcangues. Elle l’a informé que ses avocats se tiennent prêts à le défendre bénévolement devant la justice et ses sympathisants à se rassembler en nombre.

Monsieur Hollande s’était engagé à ce que « la loi s’applique à tous, dans le respect, néanmoins, de la liberté de conscience ». Il s’était, malheureusement, rétracté dès le lendemain face à la pression du lobby LGBT. Quel crédit peut-on, dès lors, donner à la parole publique ?

De son côté, comme elle l’avait annoncé, La Manif Pour Tous est et sera solidaire de tous les maires qui seraient confrontés au même cas de conscience. La Manif Pour Tous, elle, ne revient pas sur ses engagements !

De fait, non seulement la loi Taubira est aberrante – un couple de même sexe ne peut engendrer or le mariage civil vise à protéger la filiation -,  mais en plus elle entraîne le non-respect de la liberté de conscience dès lors qu’elle prétend contraindre un édile à mettre en œuvre ce qui choque sa conscience intime.

La Manif Pour Tous, fondée pour lutter contre la loi Taubira et ses conséquences – procréation médicalement assistée (PMA) pour tous, Mère porteuse (GPA) et promotion de l’idéologie du gender -, en est ainsi venu, depuis des mois, à défendre les libertés fondamentales, les droits de l’homme et la démocratie.

Compte-tenu de l’obstination des pouvoirs publics à traiter les opposants à la loi Taubira comme des citoyens de « seconde zone », indignes d’être entendus, La Manif Pour Tous poursuivra ses actions et les déploiera même encore plus largement dans les mois qui viennent.

Delevoye en Vendée

Le 5 juin 2013, M. Jean-Paul Delevoye, Président du CESE, est venu  à Meslay, près de Montaigu. Un comité d’accueil LMPT était là.

M. Delevoye s’est approché des manifestants pour dialoguer avec eux. Ce qui n’a pas été aisé, tant l’exaspération des Français est grande et justifiée.

Il a néanmoins pu répondre à quelques questions, dont chacun jugera la pertinence de la réponse…

  • Oui, la Pétition du CESE était recevable sur le fond. Il aurait fallu la déposer 6 mois plus tôt, avant que le législateur ne se soit emparé de cette question. Après il était trop tard.
  • Si, si, le CESE est bien utile, même s’il donne des avis consultatifs mais jamais contraignants.
  • S’il est parti 3 jours en Algérie (aux frais du contribuable, NDLR), c’est  pour leur expliquer comment doit fonctionner une Démocratie, et pour signer un accord visant à faire venir 50 millions d’ immigrés en Europe d’ici 2050, car le vieux continent  manquera de main d’œuvre à ce moment là.
  • Non, il n’a jamais entendu parler de cette théorie du Genre que nous évoquons.
  • Oui, il  a la conscience tranquille…

Il aurait pu rajouter:  « Oui, je vous prends pour des c….. »: là on l’aurait cru!

 photo 2